A la découverte de la musique brésilienne

Les instruments du BrésilC’est l’année des JO à Rio, l’occasion de prendre un bain de culture brésilienne. L’éditeur Didier Jeunesse propose deux albums pour se plonger, à hauteur d’enfant, au cœur des rythmes de la samba et de la musique brésilienne.

Les Instruments du Brésil

Après les instruments d’Afrique, c’est Samba le perroquet qui emmène les enfants à la découverte des instruments du Brésil, principalement sous le signe de la… samba. Le principe est toujours le même : l’enfant écoute un extrait et est invité à deviner ce dont il s’agit. Il peut s’aider en soulevant le volet cartonné dans le livre. En général, comme les instruments sont nouveaux, il s’agit moins de deviner que de retenir à la seconde ou troisième écoute. Quoiqu’il en soit, l’aspect ludique fonctionne toujours aussi bien. L’enfant découvre ainsi des percussions typiquement brésiliennes, mais retrouve également des instruments plus traditionnel comme la flûte et la guitare. Côté adulte (parents, professeurs, animateurs…), chaque instrument est présenté, à la fois dans le détail de son fonctionnement et de son utilisation (samba, forro, etc.). C’est une très bonne introduction dès 2 ans environ, notamment grâce à l’association entre la musique et l’image, mais aussi les volets cartonnés qui ancrent la mémoire grâce au tactile.

Comptines et chansons du papagaio

Comptines et chansons du papagaioCet album très riche est une réédition, mais on a toujours autant de plaisir à l’écouter, avec des comptines aussi bien brésiliennes que portugaises. La traduction des paroles en français, ainsi que la description de chaque chanson en fin d’album en fait un outil pédagogique très complet. Pour ma part, je l’ai écouté avec le plus jeune de mes fils qui a 2 ans et demi. La difficulté avec lui est qu’il est dans une phase où il a besoin de chanter, et le fait d’entendre une langue étrangère le prend au dépourvu. Afin de l’empêcher de décrocher, j’ai donc écouté avec lui. J’ai commencé par lui expliquer que “papagaio” voulait dire perroquet, et il a ainsi pu écouter la première chanson, Papagaio loiro, en essayant de reconnaître le mot. Nous avons aussi pu faire des jeux avec une autre comptine, fermant et ouvrant les mains au rythme de “fechou” et “abriu”. Et ainsi de suite… Après cette séance il a remis plusieurs fois le disque de lui-même. Une expérience qui prouve, si c’est nécessaire, que l’enfant a souvent besoin d’être accompagné pour ensuite s’approprier une activité. Et pour accompagner son enfant, justement, les explications présentes dans l’album sont particulièrement intéressantes. Au risque de me répéter, c’est ce qui fait en grande partie la valeur de la collection des « Comptines  » Didier Jeunesse.

Les Instruments du Brésil, musique de Jean-Christophe Hoarau, illustrations de Nathalie Dieterlé, éditions Didier Jeunesse, collection Ecoute & devine.

Comptines et chansons du papagaio, le Brésil et le Portugal en 30 comptines, par Magdeleine Lerasle, Paul Mindy et Jean-Christophe Hoarau, illustration d’Aurélia Fronty, éditions Didier Jeunesse

Ce contenu a été publié dans ALBUMS, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>