Mr Gerschwin, les gratte-ciels de la musique

Mr GershwinEt si un piano nous contait les secrets de George Gershwin ? C’est ainsi que Susie Morgenstern fait entrer les jeunes écouteurs d’histoires et de musique dans la vie du compositeur de Porgy & Bess

Rosa Gershwin décrète un matin de 1910 que son fils aîné, Ira, apprendra le piano. Seulement, une fois le mastodonte installé dans le petit appartement familial, c’est George, le cadet dissipé, qui se visse au tabouret. Le début d’une belle page de l’histoire de la musique…

Portrait de famille

En racontant l’histoire de George Gershwin du point de vue du piano familial, Susie Morgenstern, auteur jeunesse et musicienne « amoureuse de Geroge Gershwin », prend le parti de l’intime. On découvre ainsi le jeune George turbulent et mal à l’aise à l’école, mais aussi génie et travailleur acharné lorsqu’il est au piano. Mais surtout, on rencontre l’ensemble de la famille plutôt haute en couleur, entre le père qui fait trimballe sa famille d’un appartement à l’autre et la mère aux lamentos incessants. Dans cette ambiance chaleureuse et mouvementée la musique, comédies musicales ou musique klezmer, n’est jamais loin. Ainsi le grand frère, Ira, écrira les paroles des chansons de Georges tandis que Frances la petite sœur fera une belle carrière de chanteuse. L’histoire s’achève en 1928, avec le voyage de Gershwin à Paris.

New York, le Jazz et les chansons

Susie Morgenstern, de son accent chantant, immerge les petites oreilles dans le grand bain du New York du début du XXe siècle. Entre découverte du jazz et comédies musicales, tout n’est qu’enthousiasme et créations. Le récit est émaillé d’extraits de musiques de Gershwin, et en fin d’album on retrouve cinq pièces complètes, avec notamment un Summertime lyrique qu’on n’a pas l’habitude d’entendre. Le tout est illustré avec fantaisie par Sébastien Mourrain, qui recréé d’un crayonné plutôt léger le New-York des Gratte-ciels, tout en faisant vivre des personnages simples et expressifs.

Mr Gershwin, les gratte-ciels de la musique, texte et interprétation de Susie Morgenstern, illustrations de Sébastien Mourrain, éditions Didier Jeunesse.

Ce contenu a été publié dans ALBUMS, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *