Un loup et une maison en pain d’épice à la Philharmonie

L'oeil du loup

Le week-end Fééries à la Philharmonie, les 28 et 29 novembre dernier, c’était l’occasion de croiser la petite Marie dansant avec son Casse-Noisette, Hansel et sa petite soeur Gretel ou encore un beau loup triste à l’œil solitaire. Le Grand en a bien profité, ses parents également ! Devant la richesse de l’offre, deux spectacles ont retenu notre attention. Focus sur deux performances qui valaient vraiment le détour, à revoir ou à écouter en album.

Hansel et Gretel

Le collectif Ubique a présenté un spectacle musical particulièrement réjouissant, neuf et inventif. On est dans le théâtre moderne et dans la musique ancienne, dans l’improvisation musicale et la mise en scène réglée au millimètre. Entre luth et scie musicale, les trois musicomédiens ont tenu en haleine le Grand sur une trame bien connue autour de la fameuse maison en pain d’épice. Un spectacle à voir absolument si vous en avez l’occasion. Prochaine séance le 20 mars au Théâtre d’Auxerre.

L’œil du loup

Quant à ce qu’on voyait dans L’oeil du loup, c’était Daniel Pennac en personne qui nous le contait. L’auteur de trop rares romans pour enfants était accompagné de l’Orchestre de Chambre de Paris sur une musique de Karol Beffa. Alors oui, on avoue, on n’y allait pas que pour la musique. Le Grand, après avoir écouté l’histoire quelques dizaines de fois grâce à l’aide merveilleuse de la collection « Ecouter Lire » de Gallimard, était dans son élément. Quant aux adultes de la salle, il y avait à coup sûr d’autres membres de la génération Malaussène, sages comme des images, accrochés aux phrasé de l’auteur, à sa voix posée façon Comédie française. Du coup, même si on regrette que la musique soit un peu en retrait, c’était un moment magique et plein d’émotion.

Et si vous n’avez pas eu l’occasion d’y aller, il y a toujours le livre-disque, avec un texte un peu raccourci par rapport au livre original. C’est d’ailleurs le tout dernier moment pour que les enfants participent au concours de l’Orchestre de chambre de Paris, ils ont jusqu’à aujourd’hui mercredi 9 décembre pour poster leur dessin de loup accompagné du hashtag #loupOCP.

Ce contenu a été publié dans ALBUMS, SORTIES, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *