Une heure avec les sortilèges de Gaëlle Méchaly… ou presque

Sortilèges et carafons copyright Christophe DelliereLe mois de mars est bien chargé en événements, avec un bel agenda du côté du 19e arrondissement, à la librairie Le Renard et l’entonnoir. Retour sur l’atelier du 12 mars, un loupé pour le Grand mais une belle aventure pour une dizaine d’enfants aux parents avisés.

J’en ai parlé il y a déjà plusieurs semaines, la librairie Le Renard et l’entonnoir propose régulièrement des ateliers pour enfants avec des artistes des éditions des Braques. Et le 12 mars la soprano Gaëlle Méchaly, interprète du bien-aimé Sortilèges et carafons, prenait son tour avec un atelier d’une heure autour du chant, auquel je me suis empressée d’inscrire le Grand… Sauf que, sauf que, voilà, semaine de rentrée trop remplie ou juste légèreté de ma part, je me suis trompée d’heure, et ai poussé la porte de la librairie 15 minutes avant la fin de l’atelier !

Vian, Offenbach et Poulenc au programme

Reprenant quelques unes des chansons réunies dans Sortilèges et Carafons, Gaëlle Méchaly a fait chanter les enfants sur l’ABCD (Offenbach), L’adjectif qualificatif (Rosenthal) ou encore La tragique histoire du petit René (Poulenc). Le Grand, qui a bien voulu suivre la fin de l’atelier quand même, est arrivé juste pour cette chanson que du coup il connaissait. Ils ont aussi exploré la diction, avec notamment des comptines extraites de l’Abécédaire de Boris Vian, G comme Gaston et Z comme Zoé. Ces comptines sont d’ailleurs des tubes à la maison, et je recommande  l’excellent album par Debout sur le zinc aux éditions Formulettes !

Le chant, ce souffle du corps tout entier

Même si le Grand n’a finalement pas beaucoup participé, Gaëlle Méchaly a quand même eu la gentillesse de me raconter l’atelier, et un peu plus. Ainsi, comme pour les professionnels, elle avait à cœur d’échauffer autant le corps que la voix. « Il est important d’être bien dans son corps pour un chanteur d’opéra… et pour un enfant aussi ! » souligne-t-elle. Les exercices étaient variés, afin de ne pas perdre l’attention des enfants. Une démarche acquise notamment lors de la création de Sortilèges et Carafons. « Les enfants sont des spectateurs exigeants. Sur scène chaque numéro du spectacle est envisagé comme un petit cadeau, sorti d’une pochette surprise pour garder l’enfant disponible, curieux d’en découvrir toujours plus. » ajoute-t-elle. C’est vrai que dans l’imagination fertile d’Anaïs, la petite héroïne, se croisent une truite amoureuse, une carafe en mal d’enfant, Peter Pan ou encore le grand Lustucru, un cheminement prétexte à faire découvrir un répertoire lyrique varié.

Générosité et bienveillance

Pas forcément spécialiste du  monde de l’enfance, Gaëlle Méchaly affirme avoir appris beaucoup grâce au spectacle. Quant aux séances de chant, elles sont rares, forcément, emploi du temps oblige. Vu de l’extérieur, on se dit qu’il faut une certaine générosité pour se mettre ainsi à la portée des enfants, desquels on ne peut rien exiger. On la perçoit d’ailleurs particulièrement bienveillante et attentive à ses petits carafons, glissant un « Bravo » à chacun au moment du départ, et disponible aussi pour faire un retour aux parents. Même si j’ai un peu raté mon coup, on est reparti, le Grand et moi, contents quand même de la belle rencontre, notre album joliment dédicacé sous le bras.

A écouter

L’album Sortilèges et carafons, interprété par Gaëlle Méchaly, raconté par Natalie Dessay, illustré par Anne-Cécile Boutard, les éditions des Braques
Le CD du spectacle Sortilèges et carafons, Harmonia Mundi

Deux dates annoncées :
Le 19 mai au Théâtre impérial de Compiègne (60)
Le 8 juin au festival Eclats de voix (Auch, 32)
Pour d’autres dates, vous pouvez consulter régulièrement le site de Gaëlle Méchaly ou celui de Victorie Musique qui produit le spectacle.

Ce contenu a été publié dans SORTIES, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une heure avec les sortilèges de Gaëlle Méchaly… ou presque

  1. charlie dit :

    Ca donne trop envie, arrête de faire des articles comme cela tante Julia !
    Et puis, si elle passe par ici, un grand bravo à Gaëlle Méchaly, son spectacle m’a l’air formidable ! je vais me renseigner, si par hasard, elle ne viendrait pas « en région » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>