C’est carnaval : Bulle et Bob se déguisent !

Bulle et bob se déguisentBulle et Bob se déguisent, c’est l’album du jour ! Natalie Tual, dont on a bien aimé écouter Les Petits Secrets,  a concocté un nouvel opus des aventures de Bulle et Bob qui va à merveille en cette journée de carnaval. Une fois de plus, elle y explore les sensations de l’enfance, entre chuchotements et nostalgie.

Bulle et Bob passent quelques jours de vacances chez leur grand-mère. L’occasion de jouer au grenier et d’ouvrir la malle aux déguisements qui recèle trésors et souvenirs. Une histoire toute simple pleine de délicatesse.

Des chansons colorées

Le récit, divisé en saynètes, est bien sûr ponctué de chansons. Courte, chacune porte une mélodie et une rythmique propre, même si on reste dans une tonalité générale, une couleur que l’on retrouve d’un album à l’autre. Les styles sont plutôt variés et les arrangements recherchés. Côté instruments, on adore la grosse voix chaude du tuba, et toujours le steeldrum et toutes les percussions dénichées par Gilles Beloin, co-compositeur et arrangeur. L’album est ainsi un joli outil d’éveil sonore dès deux ans, d’autant plus que l’histoire et les mots sont adaptés aux plus petits.

Ouvrir la malle aux souvenirs

On retrouve toujours la même douceur chez Natalie Tual. Pour parler de l’enfance aux enfants, elle emploie leurs mots. Des descriptions simples, des situations évocatrices et surtout des formulettes faciles à retenir. On aime les strophes qui se transforment presque en formule magique (« Dans la malle y’a  y’a y’a»), les répétitions, les jeux de sonorités.

Comme souvent avec Natalie Tual, la légèreté s’accompagne de tonalités mineures propices à la nostalgie, voire à la tristesse (« Mon papi »). Une histoire pleine de connivence, qui pourrait même rappeler quelques souvenirs aux parents…

Bulle et Bob se déguisent, de Nathalie Tual et Gilles Belouin, illustrations d’Ilya Green, éditions Didier Jeunesse.

Disponible en streaming (bien pratique, mais difficile à « vendre » aux petits sans le livre, à part peut-être en voiture !)

Ce contenu a été publié dans ALBUMS, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *