Prince ! un conte musical à l’assaut des stéréotypes

PrincePrince ! est un anti-conte de fée porté par les instruments à vents et une narration dynamique de Nicole Ferroni. Une histoire à découvrir de toute urgence dans un album illustré avec originalité par Isabelle Fournier.

Prince ne se sent pas prince, surtout lorsqu’il subit les moqueries de son camarade Parfait. Tout ça parce qu’il n’est ni grand, ni blond, ni… Rien de tel pour mettre l’estime de soi dans les chaussettes. Mais comme Prince a la tête dans les étoiles, il suffit d’un cours d’astronomie pour faire naître des idées d’aventure. Secondé par d’improbables et attachants compagnons, il se lance à la conquête des trésors du soleil.

A la découverte des cuivres

Conte de fées aux notes cuivrées, le récit de Prince !, tel Pierre et le loup, débute par la présentation des personnages. Chacun est bien entendu incarné par un instrument et une mélodie qui le rend reconnaissable. L’originalité de Prince !, c’est que les instruments appartiennent exclusivement à la famille des vents. Basson, clarinette, flûte, trombone, tuba, les enfants découvrent l’univers rutilant des cuivres et la variété de leurs cousins des bois. Et pêle-mêle, on est transporté dans l’univers du gros son, du souffle épique, mais aussi de la sensibilité et de toutes les nuances dont sont capables ces instruments. Il faut dire que ces instruments fonctionnent bien avec les enfants. Ils sont particulièrement séduisants et ancrent la narration de manière efficace. Après tout, l’instrument à vent est celui qui est le plus proche du chant, l’instrument premier et naturel. Parole, chant, vent, souffle, on est dans un même univers qui fait sens de manière intuitive pour les petits.

L’humour comme allié

Les enfants aiment rire, c’est un ressort fondamental pour retenir leur attention. Ici le potentiel comique des vents, surtout des cuivres, fonctionne parfaitement, avec des thèmes récurrents qui guident le récit de manière joyeuse et enjouée. Quant aux deux narrateurs, Nicole Ferroni et Grégory Faivre, ils portent l’histoire de manière très dynamique. Nicole Ferroni incarne notamment tous les personnages, à l’exception de Prince, dans une palette de voix très convaincante.

Un conte anti-standards

Sophie Bœuf signe le texte et la musique d’un conte paradoxal dont le décalage n’est pas sans rappeler Gaston et Lucie. Que faire d’un dragon nain et d’une fée bricoleuse quand on rêve d’aventure ? Prince apprendra que pour revendiquer son droit à la différence, il va lui aussi devoir accepter les particularités de ses compagnons. Être prince, ou héros, ou juste réussir quelque chose, ce n’est pas se conformer à des stéréotypes mais bien devenir soi-même, qui que l’on soit. Pendant ce temps, les adultes pourront en profiter pour (re)lire Psychanalyse des contes de fées de Bettelheim, ne serait-ce que pour confirmer que nos standards ont bien changé. Avec un coup de cœur en prime pour l’originalité et la légèreté créative des illustrations d’Isabelle Fournier dans un mélange de collages, photos et dessins très réussi.

Prince !, texte et musique de Sophie Boeuf, illustrations d’Isabelle Fournier, raconté par Nicole Ferroni et Grégory Faivre, aux Editions des Braques

Ce contenu a été publié dans ALBUMS, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Prince ! un conte musical à l’assaut des stéréotypes

  1. Nina dit :

    Bonjour,

    Merci pour cette chronique qui donne envie. A partir de quel âge le recommandez vous svp?
    Bonne journée 🙂

    • Les Petits Mélomanes dit :

      Bonjour Nina, je dirais à partir de la grande section ou du CP. Les enfants sont particulièrement concernés par les thèmes abordés à partir de 6-7 ans, quand ils commencent à se comparer, et ils perçoivent aussi mieux l’humour décalé.

Répondre à Nina Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *